De la période romaine à la naissance de la Lotharingie

I/ L’ héritage de l’Empire romain

Lorsque Jules César, en 58 avant J.C., entreprend la conquête de la Gaule, quatre peuples occupent notre région :

  • au sud, les Leuques dans la région de Tullum (Toul)
  • au nord, les Médiomatriques dans la région de Divodurum (Metz)
  • à l’ouest, les Verdunois dans la région de Virodunum (Verdun)
  • entre Moselle et Sarre, les Trévires (Trèves)

L’amphithéatre de Grand

Le site de Grand ( 88 ) dédié à Apollon Grannus, Dieu guérisseur, avec son sanctuaire, sa basilique et ses mosaïques, ses remparts et canalisations souterraines, et son magnifique amphithéâtre de forme semi-elliptique qui pouvait accueillir jusqu’à 17 000 personnes .

Les trois cités, Toul, Metz et Verdun seront à l’origine des Trois Evêchés qui se constitueront lors de la Christianisation. De cette colonisation romaine, nous avons gardé des traces, Chefs d’œuvre du patrimoine régional.

Amphithéâtre de Grand (88) Doc : Conseil général des Vosges cliché A.George 1990


L’aqueduc de Jouy aux Arches

L’aqueduc qui enjambe la vallée de la Moselle à Jouy-aux-Arches (Moselle) était destiné à amener l’eau de Gorze jusqu’à Divodurum. D’une longueur de 22 km, il alimentait les thermes de la ville.

Aqueduc romain à Jouy-aux- Arches ( 57 ) Photo H.Paillasson Ed.Arthaud « La Lorraine »


Le site de Deneuvre

Le site de Deneuvre (54), mis à jour entre 1974 et 1986, était dédié à Hercule . Ce site, avec ses deux sources et ses nombreuses stèles a été reconstitué dans le très beau musée « Les Sources d’Hercule ».

Deneuvre, Musée des Sources d’Hercule  ( doc : office du tourisme Baccarat )


Carte des voies romaines

Des vestiges de voies romaines, comme le tronçon visible à 4 km de Raon sur Plaine ( 88 ), au pied du Donon , subsistent toujours. Le tracé des routes actuelles emprunte souvent celui des anciennes voies romaines. Metz, avec 7 voies, était le principal nœud routier .
Les langues indigènes disparaissent au cours de cette longue période (environ 5 siècles). C’est à cette époque, que date l’introduction de la culture de la vigne.
Après plusieurs incursions germaniques, vers 250, la situation se dégrade. Au IIIème siècle, le Christianisme commence à se répandre. Saint Clément, Saint Mansuy, Saint Saintain, Saint Martin participent à l’évangélisation de nos contrées. 
Les trois évéchés de Metz, Toul et Verdun sont fondés. Ils vont traverser les siècles jusqu’à nos jours.

(J.Demarolle, « La Lorraine à l’époque Gallo-Romaine » , éditions Mars et Mercure- Strasbourg )


II/ Mérovingiens et Carolingiens

Epoque mérovingienne

En 406 commence le flot dévastateur de ce qu’on a appelé « Les grandes Invasions » . Après les Huns en 451 et le saccage de Metz, ce sont les Francs et les Alamans qui s’installent de part et d’autre d’une ligne allant de Thionville au Donon .
Cette implantation fera naître deux aires culturelles et deux zones de parlers : germanique à l’est et roman à l’ouest .
Comme le reste de la Gaule, les pays de Meuse et de Moselle passent sous la domination de Clovis et de ses successeurs.

Façade mérovingienne de St Pierre-aux- Nonains Metz (plus vieux monument religieux des Gaules –IVe siècle)
Editions Pierron et Cie. Metz


Les territoires lorrains après la mort de Clovis

A la mort de Clovis (511), nos territoires se retrouvent au centre du royaume Mérovingien d’Austrasie, avec Metz comme capitale et centre culturel (VIème et VII ème siècles ).
Parmi les Mérovingiens, n’oublions pas Sigebert Ier (Sigisbert ) et son épouse la princesse Wisigoth Brunehaut, célèbre pour sa beauté, son sens de l’administration et ses … crimes ! Elle dominera de sa personnalité puissante toute cette période avant de connaître une mort atroce en 613 .
Dagobert Ier transféra sa capitale de Metz à Paris et confia le gouvernement de l’Austrasie à son fils Sigebert III qui sera le futur patron de Nancy : Saint Sigisbert.
Monastères et abbayes se multiplient : St Dié, Senones, Etival, Moyenmoutier, St Epvre à Toul … 
La vie quotidienne est baignée par la vie religieuse .Peu à peu le pouvoir est confisqué par les évêques et par les Maires de Palais .
Après l’assassinat de Dagobert II, dernier roi Mérovingien d’Austrasie, le plus ambitieux des Maires de Palais, Pépin le Bref s’empare du pouvoir .


Epoque carolingienne

La nouvelle dynastie régnante est d’origine lorraine : Pépin le Bref est le fils de Charles Martel qui a pour ancêtre Saint Arnoul, évêque de Metz, né à Lay-Saint-Christophe .

Nous sommes en 751, l’Austrasie est désormais « la Francia- Média », c’est-à-dire la France du milieu .

Le plus célèbre des Carolingiens est Charlemagne qui reçut l’héritage en 771 . Couronné Empereur en 800, il choisit Aix-la-Chapelle comme résidence principale et séjourne souvent à Metz . L’Empereur « à la barbe fleurie » fait de très nombreux passages dans nos régions, de Thionville aux forêts giboyeuses des Vosges où il aimait chasser .

Son fils, Louis-le-Pieux, en 814, hérite de tous ses états et du titre d’Empereur . 

Charlemagne (ancien trésor de la cathédrale de Metz) – Musée du Louvre


III/ La Lotharingie

A la mort de Louis Le Pieux, le traité de Verdun en 843, partage l’Empire entre les trois petits-fils de Charlemagne .

L’aîné, Lothaire, obtient la Francia-Média, allant des Pays-Bas actuels à Rome Puis, à la mort de Lothaire Ier, en 855, cette longue et étroite bande est découpée en trois parts. Lothaire II reçoit le pays qui allait porter son nom : Royaume de Lothaire ( Lotharing en dialecte franc, Loherrègne en roman et Lorraine en Français .

Intégrée au royaume de Germanie en 925, la Lotharingie sera divisée en Basse-Lotharingie, couvrant la Belgique, les Pays-Bas, le Comté de Bar et la Haute-Lotharingie avec une étendue plus vaste que la Lorraine actuelle . C’est cette partie qui est restée fidèle au nom de Lotharingie .


Partage de l’Empire au traité de Verdun en 843 (Classique Hachette A. Bonifacio-P.Maréchal 1954)

Le partage de Verdun aura une importance capitale, par la suite, dans l’histoire de l’Europe .

UkrainianEnglishFrench

Newsletter

Recevez les informations ou la newsletter de Liouba Lorr’Ukraine

Calendrier des spectacles:
"Sourires d'Ukraine"
"Koliadki"

Devenir invité privilège

Отримуйте інформацію та новини від асоціації «Люба Лор’Україна»
( Liouba Lorr'Ukraine)